post

La respiration constitue une des fonctions vitales pour une personne. Avec le froid, contracter plusieurs maladies rendant le souffle difficile comme le rhume et la bronchite est cependant très courant. Les huiles essentielles constituent le remède naturel pour lutter contre ces maladies et améliorer les voies respiratoires. Découvrez dans cet article comment les huiles essentielles peuvent vous permettre de mieux respirer.

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

Obtenue par distillation de plante naturelle, l’huile essentielle n’est pas vraiment de l’huile. C’est plutôt un liquide concentré qui provient des différentes parties de plantes telles que les feuilles, les racines ou l’écorce. Ces derniers sont versés dans un alambic. On y ajoute ensuite de la vapeur d’eau afin d’extraire son essence. Ces essences distillées, ou encore huiles essentielles, sont reconnues pour leur effet thérapeutique. Elles contiennent en effet des molécules qui possèdent des propriétés particulières : antiseptique, fongicide, anti-inflammatoire, décongestionnante, apaisante, stimulante, etc.

Quelles huiles essentielles pour les maux et problèmes respiratoires ?

Certaines huiles essentielles ont la vertu d’assainir les voies respiratoires. Elles aident également à lutter contre les différents maux qui sévissent durant les périodes hivernales.

L’huile essentielle d’eucalyptus radiata

Elle est reconnue pour son action respiratoire et antivirale contre la grippe et la bronchite. L’huile essentielle d’eucalyptus radiata se caractérise par sa senteur et sa fraîcheur. Verser quelques gouttes dans la voie respiratoire suffit pour la décongestionner. Pour une application cutanée, on recommande de la diluer avec 80 % d’huile végétale. En diffusion, la concentration de l’huile ne doit pas dépasser les 30 %.

L’huile essentielle de cyprès

Cette huile est également efficace pour traiter les différents maux respiratoires tels que la sinusite, la rhinite et la bronchite. Utilisée en olfaction ou en diffusion, elle permet d’apaiser les toux sèches et la sensation d’étouffement pour une respiration facile.

L’huile essentielle de citron et de pamplemousse

Appréciée par sa douceur, l’huile essentielle de citron et de pamplemousse est un purificateur d’air par excellence. Elle élimine les mauvaises odeurs et épure l’air environnant. Le limonène qu’elle contient permet également de désinfecter l’environnement. Diffusées dans une pièce, quelques gouttes de cette huile essentielle permettent d’obtenir un intérieur frais et agréable.

L’huile essentielle de rhododendron

Réputée pour sa vertu relaxante, l’huile essentielle de rhododendron permet de lutter contre la pollution de l’air. Sa senteur divine est idéale pour une diffusion dans l’air. Pour profiter au mieux de ses bienfaits, mieux vaut la diluer avec 50 % d’autres huiles essentielles utilisées pour la diffusion pure comme le laurier ou la palmarosa. Cette diffusion va améliorer la qualité de l’air à l’intérieur des pièces à assainir.

L’huile essentielle de ravintsara

Star des huiles essentielles, le ravintsara s’adapte à toute la famille. Il est surtout indiqué en cas d’infections respiratoires, de rhume, d’otite ou de sinusite. Ses propriétés antivirales aident à lutter contre les épidémies grippales. Il diminue en effet les risques de contamination tout en renforçant l’immunité de la personne qui l’utilise.

Quelles précautions prendre lors de l’utilisation des huiles essentielles ?

Les huiles essentielles procurent de nombreux bienfaits et sont des produits très puissants. Certaines règles sont ainsi à respecter au cours de leur utilisation pour garantir la sécurité.

Consulter un médecin

La prise d’huile essentielle doit strictement suivre les indications et les doses prescrites pour éviter les éventuels surdosages ou accidents. En cas de doute, demander l’avis d’un médecin est fortement recommandé.

Prendre en compte l’âge

L’usage des huiles essentielles prend toujours en compte l’âge de son utilisateur. Elles sont interdites chez les nourrissons et les enfants de moins de 3 ans. Ces derniers sont en effet beaucoup trop jeunes pour être exposés à des substances actives. Pour les enfants de moins de 7 ans, les huiles essentielles ne s’utilisent pas par voie orale. À cet âge, opter pour des essences adaptées aux enfants, comme les huiles essentielles de mandarine ou de lavande, est plus indiqué.

Bien conserver le produit

La conservation des huiles essentielles joue également un rôle primordial dans leur efficacité. Pour cela, elles doivent être préservées du soleil et des endroits lumineux. Elles gardent toutes leurs vertus lorsqu’elles sont entreposées dans des flacons en verres teintés et bien fermés. Effectivement, la majorité de leur composant est très volatile.

Avoir les bons réflexes

Les huiles essentielles ne doivent pas entrer en contact avec les yeux. En cas de projection accidentelle, rincer rapidement les yeux. Si vous prenez certains médicaments, veillez à ce que la combinaison de ceux-ci avec l’usage des huiles essentielles ne soit pas nocive pour votre santé. N’hésitez donc pas à faire appel à des médecins ou des pharmaciens afin de vérifier la compatibilité de vos médicaments avec les huiles essentielles que vous souhaitez utiliser.