post

S’il est nécessaire de reposer corps et esprit pendant quelques heures de sommeil bien méritées, certaines personnes ont beaucoup de mal à s’endormir, ou à dormir plus de 2 heures par nuit.

Ils sont tout simplement insomniaques, et si cela n’est pas facile à vivre tous les jours, ce n’est en aucun cas dangereux. Par contre, il existe des cas de personnes souffrant d’apnée du sommeil. Ce syndrome étant difficile à diagnostiquer, il n’en reste pas moins néfaste pour la santé et peut même mettre en péril la vie de la personne concernée. Heureusement, il existe aujourd’hui des solutions pour enrayer cet état d’apnée.

Les symptômes et les causes de l’apnée du sommeil

Si l’on peut bien entendu être sujet à des ronflements lorsque l’on se trouve en état d’apnée du sommeil, il faut bien distinguer ces deux symptômes. Le ronflement en lui-même n’a en effet aucune conséquence sur la santé, sauf peut-être pour celle du ou de la conjointe. L’apnée du sommeil est, quant à elle, un problème d’ordre physique dû à un rétrécissement du pharynx. En effet, suite à une incapacité à agir correctement, les muscles du pharynx ont tendance à se relâcher, provoquant un obstacle à la libre circulation de l’air inspiré et expiré. C’est donc un trouble respiratoire du sommeil que l’on nomme plus scientifiquement syndrome d’apnée-hypopnées du sommeil.

Concrètement, cela provoque des modes d’arrêt de la respiration pouvant durer plus d’une trentaine de secondes. Ces pauses respiratoires peuvent être plus ou moins fréquentes, mais dans les cas les plus extrêmes, elles peuvent se répéter quasiment toutes les 5 minutes. L’apnée du sommeil peut toucher tout le monde et les enfants ne sont pas épargnés. Mais les hommes en surpoids en sont les principaux touchés.

Les complications (parfois dangereuses) de l’apnée du sommeil

Si la personne subissant cette apnée ne s’en rend généralement pas compte d’elle-même, ces soudains réveils de quelques secondes, mais en continu, vont avoir un impact néfaste sur son repos, et donc sur son état au quotidien. On parle alors d’un sommeil qui n’exécute plus ses fonctions réparatrices. On sait que presque 80 % des personnes souffrant de ce symptôme vivent avec, sans trop de complication. Ce sont des cas d’obstruction partielle de la trachée. Mais dans certains cas, la trachée étant tellement obstruée que l’air ne peut quasiment plus circuler, amenant un côté néfaste et des plus dangereux.

En effet, privés d’air, plusieurs organes internes se mettent en « veille » pour pouvoir fournir au cerveau l’oxygène dont il a besoin. C’est le cas entre autres de notre cœur, qui va se mettre à battre plus vite, et de plusieurs muscles contrôlant notre pharynx. C’est donc à ces moments que la personne va subir un microréveil dans son sommeil agité, tandis que les voies respiratoires vont se remettre à fonctionner. Jusqu’à la prochaine apnée, qui peut arriver dans les minutes qui suivent, et ainsi de suite.

Les répercussions sur le quotidien sont nombreuses, telles qu’une sensation de fatigue dès le réveil, l’apparition soudaine de maux de tête, un manque évident d’énergie et une irritation en continu. Mais il y a bien pire, car dans certains cas, l’état d’apnée du sommeil sur du long terme peut engendrer des maladies cardiovasculaires, voir même des AVC.

Les solutions à adopter pour en finir avec l’apnée du sommeil

En cas de doute, si l’on perçoit ces symptômes désagréables la journée et que l’on subit de nombreux arrêts respiratoires la nuit, il faut immédiatement consulter son médecin. Ce dernier saura nous guider vers les meilleurs protocoles existants concernant l’apnée du sommeil, car il existe heureusement des solutions pour l’atténuer, voire même pour pouvoir l’enrayer à tout jamais.

En premier lieu, il existe des appareils dentaires appelés orthèses d’avancée mandibulaire, qui peuvent aider à résoudre les problèmes d’apnée du sommeil. Utilisés sur de longues périodes, ils peuvent agir avec efficacité sur l’ouverture de notre trachée et donc faciliter notre respiration.
Ensuite, nous trouvons l’appareil à pression positive continue, ou respiratoire à moteur de ventilation. En envoyant de l’air sous pression dans nos voies respiratoires, cet appareil libère la trachée et les muscles du pharynx et, surtout, empêche toute apnée, microréveil et battement cardiaque intensif. Un vrai soulagement pour la personne concernée qui va retrouver une qualité de vie incomparable, même si le port d’un masque en continu pour dormir peut en rebuter plus d’un.

Il existe aussi des façons naturelles pour atténuer son handicap d’apnée de sommeil. Ainsi, des exercices pour remuscler sa langue et développer les muscles de la gorge peuvent améliorer nettement la respiration, et jouer un rôle essentiel durant notre sommeil. Et plusieurs herbes naturelles asiatiques comme la pinellia, le magnolia et le gingembre auraient des vertus bienfaitrices contre l’apnée du sommeil une fois transformées en tisane. Des thérapies douces donc, mais tout aussi efficaces.